Posts From Marc HOUVER

PRURIT DE LA PENSÉE

Il paraît que notre époque est populiste ! Il faut bien reconnaître que ce n’est pas faux. Le phénomène n’échappe pas aux médias, pour lesquels il constitue un effet d’aubaine qui nourrit les Unes les plus racoleuses. Idem pour les analystes et observateurs de la chose publique qui y trouvent de quoi s’en repaître. Tout comme la classe politique dans son ensemble, qui a compris, en France comme en Europe et

PIERRE LE RÉFORMATEUR

© Pierre le Grand / Paul Delaroche / Droits Réservés S’il est un tsar qui a marqué la Russie de son empreinte, c’est bel et bien Pierre 1er le Grand (1672-1725). Ainsi nommé à cause de sa grande taille et de sa stature imposante, mais aussi parce qu’il a gouverné, sans interruption et sans partage, pendant dix-neuf ans. Son règne a été ponctué de guerres mais surtout de réformes qui ont transformé une

SIGNAL FAIBLE

© Droits réservés En cette rentrée 2018, si l’on fait abstraction de la récente et fracassante démission de Nicolas Hulot qui a pris tout le monde de court, la seule préoccupation immédiate des éditorialistes semble être la reconstruction du paysage politique français, après qu’il ait explosé, façon puzzle, lors des dernières élections présidentielles. La tempête de dégagisme exprimé il y a un an par tous ceux de nos concitoyens, nombreux,

LA QUESTION IRLANDAISE

Belfast – 1973 © Droits Réservés L’histoire de l’Irlande peut se lire à travers deux traditions qui se sont régulièrement opposées. L’une unioniste, prône le rattachement à la Couronne d’Angleterre. L’autre, nationaliste, revendique sa souveraineté pleine et entière. Des approches qui s’articulent, sur fond de querelles entre communautés religieuses, autour d’identités rivales et d’aspirations politiques contradictoires. Autant de racines d’un différend qui a connu des évolutions souvent sanglantes, notamment dans ses manifestations contemporaines

NOUVEAU CONTRAT SOCIAL

© Droits réservés Laurent Fabius le disait en son temps (celui de l’ancien monde) en parlant du Front National : ce parti pose les bonnes questions, mais donne les mauvaises réponses. La formule vaut-elle aujourd’hui pour le Président de la République française ? Car force est de reconnaître qu’il ose toutes les questions, des moins contestables aux plus tabous, affichant par là sa volonté de bousculer la société jusqu’au plus profond de son

LA PROIE ET L’OMBRE

© Entrée de Charles VIII dans Florence / Droits réservés L’extrême fin du 15e et le début du 16e siècle coïncident avec un messianisme et un universalisme particuliers de la culture européenne. Au moment où certaines nations découvrent de nouveaux mondes, le Royaume de France part à la conquête de l’Italie. La péninsule est, à cette époque, un des lieux de la lutte pour l’hégémonie européenne. Du 2 septembre 1494 au 3 avril

GÉNÈSE D’UNE REVANCHE

Le Traité de Francfort, met fin à la guerre de 1870-1871 entre la France et l’Allemagne. Conclu le 10 mai 1871, il ampute le vaincu de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine. Illustration du droit du vainqueur à imposer ses exigences, il condamne par ailleurs la France à lui payer une indemnité de guerre exorbitante, d’un montant de cinq milliards de francs-or. Les ingrédients d’un revanchisme qui conduira, moins d’un demi-siècle plus

GLOBISH BOULGA

Boris Vian s’était ri du caractère par trop matérialiste et consumériste de son temps, à travers une chanson intitulée La complainte du progrès, dans laquelle on trouvait, notamment, « un frigidaire, un joli scooter, un atomixer, et du Dunlopillo, une cuisinière, avec un four en verre, des tas de couverts et des pell’ à gâteaux… ». Notre époque lui aurait peut-être inspiré une autre lamentation, éventuellement chantée, mais plus sûrement « rappée »

LE PLAN MARSHALL : YALTA ECONOMIQUE

Lorsque les armes se sont tues après la deuxième guerre mondiale, il a fallu panser les plaies et reconstruire un monde nouveau. C’est dans ce cadre, que les États-Unis ont jeté les bases d’un vaste plan financier d’aides aux pays européens, le « plan Marshall », du nom de son auteur. L’Oncle Sam a trouvé, par ce biais, le moyen d’éviter l’effondrement des pays européens, de favoriser la pérennisation de son développement économique,

TRAIN DE RÉFORMES

Cette fois, ça y est, les hostilités sont officiellement lancées. Ou autrement formulé, voilà le Président de la République, Emmanuel Macron, prêt à en découdre et disposé à entrer dans le dur des réformes. Entendez par là, le dur des réformes sociales. Celles qui vont constituer le baromètre de la capacité du chef de l’État à mener le processus de déconstruction-reconstruction auquel il s’était engagé dans son programme électoral. Celles