Posts From Vianney HUGUENOT

DE L’OMBRE À LA LUMIÈRE

© MA Villers-lès -Nancy Gamin, il voulait être « Björn Borg, ou plutôt Stan Smith ». Dans le sport de haut-niveau, François Werner a finalement opté pour une discipline collective : la politique. Passé par la case « homme de l’ombre », il est aujourd’hui vice-Président de la Région Grand-Est et de la Métropole du Grand Nancy et maire de Villers-lès-Nancy. On ne saisit pas complètement François Werner si l’on passe outre son goût de l’ombre. De toute évidence

DE FOOT ET DES VOSGES

© Illustration : Philippe Lorin Une grande partie de la vie de Jacques Georges se résume à une histoire de ballons. Les tendres ballons des Vosges qui habitent les paysages de son enfance. Les ballons ronds d’un monde du foot que le Vosgien a contribué notamment à féminiser. Jacques Georges est né à Saint-Maurice-sur-Moselle il y a 102 ans, le 30 mai 1916. Il y est décédé en 2004 et

QUELLE HISTOIRE !

© Vianney Huguenot « Ce qui m’a fait aimer l’Histoire, c’est une date : 1989. Les événements autour du bicentenaire de la Révolution Française m’ont enthousiasmé et ébloui ». Julien Léonard avait neuf ans. Dix-sept ans plus tard, le Messin, né à Sarreguemines, décroche un doctorat d’histoire à l’Université Jean-Moulin de Lyon. Il est aujourd’hui Maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Lorraine, mène des recherches, publie et participe aux débats

« JE PARLE COMME LES GENS »

© Manuel Jan Députée de la 6e circonscription de Meurthe-et-Moselle depuis bientôt un an, seule élue France Insoumise (FI) du Grand Est, Caroline Fiat est décrite comme « une tête dure ». Au sein d’un groupe parlementaire qui collectionne les grandes gueules – Mélenchon, Ruffin, Corbière… – l’aide-soignante a réussi à se frayer un chemin, se faire un nom et la réputation de « députée des petites gens ». La vie politique tient à peu

PÈRE DU « POIREAU »

© Illustration : Philippe Lorin Napoléon Bonaparte avait créé l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Le Vosgien Jules Méline, 80 ans plus tard, institue le « poireau », Ordre National du Mérite agricole, saluant des services rendus à l’agriculture. La distinction est aujourd’hui encore très recherchée, y compris (peut-être surtout) dans les cercles parisiens du pouvoir où l’on n’a jamais vu une poule, un bœuf, un tracteur ni même des

Le cas Leucart

Il fut longtemps une figure du Parti Socialiste en Lorraine – proche de François Mitterrand – puis cacique du Parti Radical de Gauche. Ancien adjoint au maire de Metz et conseiller régional, René Leucart connaît par cœur la société politique. Dans ce microcosme, il ne laisse pas indifférent et la seule évocation de son nom allume illico du commentaire. Il s’est aussi illustré dans le roman et s’apprête à publier un livre d’art.

L’ALSACE DOIT-ELLE QUITTER LE GRAND EST ?

Jugé inutile et dépassé par les uns, vital et garant d’avenir pour les autres, le débat sur la sortie de l’Alsace, rallumé par un sondage, permet en tout cas de dessiner un beau portrait de la France. Merveilleux voyage. On aborde ce débat comme on visite la France, son image, ses mythes, son histoire, ses rites politiques, sa géographie complexe, son unité bousculée – davantage dernier rempart qu’instrument de développement –

« NOUS ON AVANCE »

© COM1SPORT De sa naissance en Algérie à son entrée au parlement, Belkhir Belhaddad s’est construit une vie de défis. Le député de La République en Marche (LREM) de Moselle poursuit sur un même élan, en marathonien. Il ne sera pas sur la ligne de départ de la course à la succession de Dominique Gros, à la mairie de Metz. « Je m’attache pleinement à ma fonction, car l’attente est forte. Si on se

BEAU TÉNÉBREUX

© Illustration : Philippe Lorin Quelques adjectifs et formules reviennent avec insistance, dans les médias, lorsqu’est évoqué le parcours du Nancéien Georges Marchal : « l’alter-ego », « le rival de Jean Marais », « le jeune premier »… Les Echos, lors de son décès il y a dix ans, avaient opté pour « le beau ténébreux » : « L’œil noir romantique, Georges Marchal était grand, brun, musclé, un rêve de jeune premier, rival de Jean Marais dans les années 50. Au

CHERCHEUR D’HORIZONS

Un père prof de philo, une mère instit, Nidhal Rezg a baigné jeune dans l’univers de l’enseignement. Une base qu’il a faite prospérer à coups de puissance de travail, d’une énergie nourrie à la curiosité, d’une attirance pour la recherche et d’un intérêt pour l’ailleurs et la variété des cultures. Titulaire d’une grosse dose d’humour, d’un genre dandy, de crampons au FC Woippy, d’une admiration pour le pragmatisme de DSK et pour la