Ausgang ©Tcho Antidote

DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022

La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère particulièrement riche en événements ;  du fait de calendriers chargés par les reports de la saison précédente notamment. Dans les pages qui suivent, nous avons sélectionné plusieurs temps forts de l’actualité culturelle en Lorraine : théâtre, musiques d’aujourd’hui, expositions aux quatre coins de la région. Si l’accueil redémarre tout juste, la créativité et la diversité n’ont elles jamais été mises entre parenthèses. Les artistes de tous horizons et de toutes sensibilités que nous avons choisi de vous présenter ici en sont les preuves bien vivantes.


Au sein de la scène française, la rappeuse Casey est l’une des plus farouches représentantes d’un hip-hop revendicatif, engagé et enragé. Depuis ses débuts en 2006 avec Tragédie d’une trajectoire, la native du Blanc-Mesnil n’a jamais dévié de son cap : dénoncer le racisme, la mentalité coloniale qui perdure, les violences policières, les ghettos réels ou invisibles qui empoisonnent l’esprit d’un pays et de ses citoyens de première zone. En 2019, elle crée le groupe Ausgang et mélange les sonorités rock, hip-hop et électro, un cocktail détonant pour mieux alimenter sa colère. A ses côtés, les riffs saturés du guitariste Marc Sens, les machines de Manusound et la batterie de Sonny Troupé, transfuge du jazz qui livre ici une rythmique dévastatrice.

Il s’agit pour Casey et ses acolytes de remettre les choses à leur place. Sur Gangrène, leur premier album sorti en 2020, le titre Chuck Berry rappelle l’origine commune du hip-hop et du rock. Une réponse de la chanteuse à ceux qui s’étonnent de la voir opérer dans le domaine du rock au sein de Zone Libre, déjà aux côtés de Manu Sound, ou d’effectuer cette fusion avec Ausgang. Bonne conduite dénonce une société qui intime à ses exclus de rester discrets malgré les sévices ; l’impitoyable Crapule dresse le portrait d’un personnage violent et effrayant, produit d’un monde sans pitié. Et Ma Complice définit la marginalité à la fois comme une souffrance et un étendard. L’alliance du rock et du rap fonctionne à merveille avec les textes et le flow assassin de Casey, qui nous percutent de plein fouet à chaque punchline. Les sonorités tout aussi lourdes de Manusound renforcent le sentiment d’urgence d’un disque à la noirceur omniprésente : pour Casey, un manifeste sur-mesure, pour l’auditeur un retour à ce que le hip-hop a de plus viscéral et de puissant.

Le 12 février 2022 à la Souris verte à Épinal

www.lasourisverte-epinal.fr