© Frame & Work

Les Casemates du Bock, plus long ouvrage défensif souterrain du genre au monde, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, ont ouvert leurs portes aux visiteurs. Une occasion de redécouvrir l’histoire de Luxembourg et le génie de l’architecture militaire européenne.

La capitale du Grand-duché a longtemps porté le surnom de « Gibraltar du nord ». Une réputation qu’elle doit largement à son exceptionnel réseau défensif souterrain, les Casemates du Bock, construit par des ingénieurs autrichiens en 1745. Taillées dans le rocher du Bock, le véritable cœur de la ville, les casemates parcourent 17 km sous terre et jusqu’à 40 mètres de profondeur, ce qui leur vaut d’être le plus long ouvrage fortifié souterrain existant. Un véritable labyrinthe qui s’est étendu progressivement avec l’intervention successives d’ingénieurs bourguignons, espagnols, français, autrichiens ou membres de la Confédération germanique au fil des diverses périodes d’occupation de Luxembourg. Si les premières casemates furent bâties dès 1644 par les Espagnols, c’est l’ingénieur militaire Vauban qui contribua, 40 ans plus tard, à leur agrandissement et à leur mise en réseau. Elles ont ainsi pu s’étendre jusqu’à 23 km avant que leur longueur ne soit réduite après leur démantèlement en 1867, avant leur réouverture progressive au public au XXe siècle : inscrites en 1994 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, les Casemates du Bock constituent aujourd’hui la première attraction touristique de la ville, avec plus de 130 000 visiteurs en 2018.

L’une des forteresses les plus convoitées d’Europe était hérissée de meurtrières et d’installations à vocation défensive, mais constituait aussi un lieu de vie et de stockage où étaient stationnés 1 200 soldats et 50 canons. Elles ont pu abriter de l’équipement et des chevaux, mais également des ateliers d’artillerie et d’armement, des cuisines, des boulangeries, des abattoirs et d’autres infrastructures. L’entrée dans les Casemates et le début des visites se situent sur la Montée de Clausen, en commençant par la crypte archéologique où furent retrouvés des vestiges du premier château comtal datant du Xe siècle. En traversant la galerie principale de 60 mètres puis l’ancienne prison, vous pourrez profiter tout au long de la visite de superbes panoramas, notamment sur la ville haute, le faubourg du Grund, l’Abbaye de Neumünster et l’Église Saint-Jean ou encore le plateau du Rham. Pour replonger dans l’Histoire, visitez les appartements du Maréchal van Bender, la redoutable Batterie du Grund et d’autres points d’intérêt avant d’émerger à la surface par le Pont du Château pour rejoindre le Chemin de la Corniche, l’un des plus beaux balcons d’Europe. Et peut-être apercevrez-vous durant la visite la belle Mélusine, qui disparut dans le puits du château lorsque fut révélée son identité de sirène.                 

Jusqu’au 3 novembre 2019.
Informations : Luxembourg City Tourist Office
tél. : (+352) 222809, touristinfo@lcto.lu
www.luxembourg-city.com

Infos Pratiques

Horaires :

Du 1er avril au 30 septembre : tous les jours de 10h à 20h30 (dernière entrée à 20h)

Du 1er octobre au 3 novembre : tous les jours de 10h à 17h30 (dernière entrée à 17h)

Prix d’entrée sans visite guidée :

Adultes : 7 € / Étudiants et séniors : 6 € / Enfants de 4 à 12 ans : 3,50 € / Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans.

Visites guidées régulières :

Du 1er avril au 15 septembre 2019

Tous les jours à 11h (anglais / allemand), 14h (anglais / français), 16h (anglais / allemand)

Adultes : 14 € / Étudiants et séniors: 12 € / Enfants de 4 à 12 ans : 7 € / Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans