Elle court, elle saute, et elle croque la vie à pleines dents. Caroline Jacquart déborde d’une énergie contagieuse, et c’est peu de le dire ! La licenciée du club d’athlétisme de Sarreguemines Sarrebourg Arrondissements (ASSA) a beau être atteinte de rétinopathie pigmentaire, une maladie génétique qui dégrade les cellules de la rétine, elle ne se laisse pas abattre pour autant. « Pas le genre de la maison ». Volubile et enthousiaste, la jeune femme de 19 ans est une passionnée de sport. « Il m’a permis de passer un cap dans ma vie. L’enfant taciturne que j’étais est devenue une personne épanouie qui a appris à se connaître », confie cette athlète de haut niveau qui compte notamment un titre de championne de France handisport en saut en longueur, une de ses disciplines de prédilection avec le 100 mètres. Un autre objectif, autrement plus important, accapare son agenda : ses études ! Les lettres modernes à Strasbourg d’un côté, la naturopathie de l’autre, elle qui rêve de dédier sa vie au bien-être des autres. Le plus beau combat de cette férue d’écriture et de poésie a été remporté sur le terrain de l’autonomie. Une véritable obsession synonyme de liberté pour celle qui ne s’est jamais sentie anormale dans le regard de sa famille. « J’ai tout a fait assimilé mon handicap. C’est une partie de moi mais en aucun cas un problème. » Parole d’une amoureuse de la vie.