© Droits Réservés

« Une destination qui plonge les amoureux de la nature dans un univers teinté de vert et de bleu. » Si vous faites partie de cette catégorie, Terres d’Oh ne vous laissera pas de marbre. Derrière cette marque, il y a une association, le Bassin touristique de la Sarre, qui a vu le jour en 2016 avec pour mission de développer le tourisme fluvestre [fluvial et terrestre] le long du Canal de la Sarre et une partie du canal de la Marne au Rhin, à travers la plaisance et le cyclotourisme. Concrètement, Terres d’Oh comprend un itinéraire de 120 km qui sert de trait d’union entre la Moselle et l’Alsace, de Sarreguemines à Saverne, en passant par Lagarde et Niderviller près de Sarrebourg. L’attractivité de ces territoires est au cœur de cette destination visant à faire découvrir les trésors culturels et naturels qui jalonnent ce tracé. Parmi les sites de grand intérêt, on peut citer le musée des techniques faïencières de Sarreguemines, l’étang de Lindre, le parc animalier de Sainte-Croix ou encore la grande écluse de Réchicourt-le-Château. Ce parcours accueille aujourd’hui 2 700 bateaux par an et met à la disposition des touristes une flotte locative de 190 embarcations. L’association projette par ailleurs de lancer une étude pour améliorer la visibilité de l’offre touristique dans les ports et haltes fluviales qui la concernent, ce qui passera notamment par une signalétique plus homogène.

www.terres-d-oh.com