Lenny Kravitz© Rockhal-MathieuBitton

De juin à juillet, la Rockhal d’Esch-sur-Alzette sera l’antre de quelques monstres sacrés du rock : Billy Idol, Stingle Gene Simmons band ( ex de Kiss ), et enfin Lenny Kravitz et son énergie funk.

Pour les amateurs de rock’n’roll, il y en aura pour tous les gouts : la Rockhal a mis à l’affiche quelques-unes des plus grandes légendes du rock mondial avec quatre grands concerts qui mettront à l’honneur des musiciens aux personnalités et aux influences diverses. Le britannique Billy Idol, qui dans le milieu des années 70 est accro à la musique punk et fan des Sex pistols. Il fonde son propre groupe Generation X et surfe sur la vague punk jusqu’au début des années 80, où il part aux États-Unis lancer sa carrière solo. Il squatte les charts et MTV avec son second album Rebel Yell, qui lui ouvre les portes de la notoriété. Au sortir des années 90, marquées par des problèmes de santé, il fait son retour en 2014 avec Kings & Queens of the Underground, puis l’année suivante participe au Hellfest pour la première fois.

Son compatriote Gordon Matthew Thomas Sumner alias Sting rencontrera un succès mondial avec The Police et son premier tube Roxanne. Si son troisième album The Soulcage affirme un virage rock, il succède à des albums plus jazzy ; au fil de sa carrière, pendant laquelle son succès critique et public ne se démentira pas, Sting multiplie les influences et les collaborations : musique baroque, comédie musicale, duos avec Eric Clapton ou Mylène Farmer… en 2016, il sort l’album 57th & 9th, un “retour aux sources” rock dont la ballade 50 000 est inspirée par la mort de Prince, David Bowie ou Lemmy Kilmister.

Gene Simmons est probablement le plus charismatique des musiciens du célèbre groupe de hard-glam Kiss, connu pour ses maquillages et ses costumes autant que pour sa musique. Depuis sa fondation en 1973, Kiss est devenu l’un des groupes live les plus populaires au monde, chaque concert spectaculaire rassemblant les foules grâce à la réputation de show-men de ses membres. En 2017, Simmons entame une carrière sous son nom avec les membres d’un groupe de Nashville, Thee Rock’n’roll Residency.

Lenny Kravitz se fait d’abord connaitre par ses collaborations avec Madonna, Sean Lennon ou Vanessa Paradis dans les années 90 avant la sortie de Mama’s said, son second album. Au fil de sa carrière, il décrochera quatre Grammy awards et connaîtra le succès à travers ses disques, aux accents funky, comme ses textes écrits avec Mick Jagger, Michael Jackson, ses collaborations avec John Paul Jones de Led Zeppelin ou encore Stevie Wonder. Particulièrement populaire en Europe, Lenny Kravitz a traversé les époques en restant fidèles à ses influences premières, celles du rock des années 60 et 70, lui-même traversé de couleurs multiples.

Avec ces quatre dates exceptionnelles, la Rockhal propose des rendez-vous où le spectacle est au service d’une musique aujourd’hui légendaire pour plusieurs générations de fans.

Billy Idol le 25 juin
Sting le 30 juin dans le cadre de Open Air Belval festival
Gene Simmons band le 18 juillet
Lenny Kravitz le 23 juillet
À la Rockhal d’Esch-sur-Alzette
www.rockhal.lu