Le chemin du migrant dans sa demande d’asile est-il plus long que sa traversée des mers et des déserts ? C’est la question posée par l’artiste Amar Bellal lors d’une marche de huit kilomètres baptisée Errance, qui vous mènera de la Préfecture aux locaux d’associations en passant par les centres d’hébergement. Ni promenade ni défilé, ce parcours du combattant visible et tangible parcourt des distances en apparence minuscules, autant d’étapes « d’un chemin emprunté par le corps mais qui commence dans la tête ».

Départ samedi 26 septembre à 14h devant l’entrée principale de la gare de Metz
Inscriptions : 03 87 74 20 02 / www.fraclorraine.org