Au cœur de la forêt népalaise, Mara découvre, un soir, un garçon attaché à un arbre. Elle n’aurait pas dû le détacher et l’emmener avec elle. Mais c’est plus fort qu’elle. Par curiosité, elle y retourne le lendemain soir. Une petite fille, elle, se débattait, essayait de défaire la corde qui la retenait à l’arbre. Sans argent, à peine de quoi manger, elle décide d’aller s’installer en ville, avec Nun et Nin. Ils ont beau aider Mara pour s’en sortir, l’argent manque. Aussi, la jeune femme décide-t-elle de repartir vivre dans la forêt. Mais, avec un seul enfant. Elle a volontairement abonné la petite fille. Vingt ans plus tard, un groupe de chasseurs arpentent les volcans du Kamtchatka dans le cadre d’une chasse à l’ours. Parmi eux, Lior et Hadrien, un couple de parisiens. La jeune femme est fascinée par la chasse, par la traque. Son côté animal se révèle alors. Sandrine Collette est née en 1970. Elle partage son temps entre l’écriture et ses chevaux dans le Morvan.

Il est superbement écrit et il brouille les pistes et les rôles entre l’Homme et l’animal. C’est sombre, inattendu, palpitant.

Aux éd. Denoël