Mercredi 7 octobre, à 19h, le NEST – CDN de Thionville-Lorraine présente une copoduction lorraine, la nouvelle création de la metteure en scène Cécile Athus. Avec son Oblique Compagnie, la jeune femme propose le tragi comique drame de Victor Hugo, Angelo, tyran de Padoue.
NEST-(©Virginia-Castro)

Angelo, tyran de Padoue est truffé de références à Emma Goldman, Rainer Maria Rilke, Virginia Woolf. (©Virginia-Castro)

 

Créé en 1835, ce drame romantique n’est pas le plus connu de ce monument de la littérature française. « Avec Angelo, l’idée est de sortir du miroir de cette contemporanéité paralysante et de ses impasses, pour voir ce que nous révèlent ces archétypes du passé et ce qu’ils éclairent aujourd’hui. » Cécile Arthus a choisi ce drame en prose dans lequel s’affrontent deux figures féminines, Tisbé, actrice et maîtresse du tyran Angelo, et Catarina, son épouse. Autour d’elles, Rodolfo et Homodèi. Le jeu amoureux et ses arcanes, le pouvoir, la tyrannie, la jalousie, le déchirement et le sacrifice.

Ici, les amours sont utilitaires souvent, sincères parfois. Catarina et Rodolfo s’aiment, Tisbé se donne sans aimer et aime sans retour. Angelo use de son espion Homodèi pour lever les masques. Pendant trois journées un peu folles, chacun va tenter d’échapper aux archétypes, de sortir de son rôle. Ici, les amours sont utilitaires souvent, sincères parfois.Et Tisbé, au final, fera l’ultime sacrifice. Cécile Arthus a confié à l’écrivain et dramaturge wallon Jean-Marie Piemme l’adaptation du texte de Victor Hugo. L’auteur de J’habitais une petite maison sans grâce, j’aimais le boudin proposé par le NEST lors de la saison passée a cette capacité à écrire le quotidien tout en le sublimant. Angelo, tyran de Padoue est truffé de références à Emma Goldman, Rainer Maria Rilke, Virginia Woolf… « Notre travail répond à l’envie de restituer des caractères présents et vivants, loin d’objectifs dramaturgiques trop rigoureux et trop paralysants. » Cécile Arthus, qui est artiste associée au Nest pendant 2 ans et collabore régulièrement avec le CDN et son directeur metteur en scène Jean Boillot, a voulu «  donner de l’intuition et de la spontanéité aux personnages hugoliens. » Ses personnages évoluent autour de volumes et de niveaux qui fluidifient la mise en scène, vidéo et son participent à l’ambiance de fête décadente de ce drame qui mêle tragédie et comédie. La narratrice, de sa voix mécanique sur musique d’ascenseur, accompagne le public et l’assure d’une chose :  « Ce soir, il sera question d’amour…»

Mer 07/10 à 19h / Jeu 08/10 à 20h / Ven 09/10 à 20h
Sam 10/10 à 20h / Dim 11/10 à 15h
Brunch-rencontre, dimanche 11 octobre à partir de 12h
Atelier de pratique avec Cécile Arthus,
samedi 10 octobre de 10h à 17h
À Thionville au Théâtre en Bois / Durée 1h45
www.nest-theatre.fr