amnesia1 (©DR)Le titre du film de Barbet Schroeder revêt un double sens : il fait référence à ce club où le héros rêve de se produire en tant que DJ, mais aussi l’amnésie linguistique à laquelle s’oblige le personnage incarné par Marthe Keller. Quand Jo (Max Riemelt) rencontre Martha, il est loin de se douter que cette femme plus âgée que lui s’est réfugiée à Ibiza pour fuir un passé difficile. Il découvrira que cette dernière, comme lui, est passionnée de musique, mais dans un registre plus classique. Cette illustre violoncelliste a brutalement cessé de jouer et quitté son pays pour ne plus avoir à parler une langue nazie. Entremêlant histoire d’amour et passé douloureux, Amnesia est un des films les plus personnels du cinéaste suisse, qui porte à l’écran un pan de l’histoire de sa mère.