(©DR)

La Rhénanie-Palatinat a affirmé sa volonté de participer à l’alliance des régions pour une sortie du nucléaire à l’échelle européenne. Pour la ministre de l’Énergie de Rhénanie-Palatinat, Eveline Lemke, il s’agit de lancer un signal contre la construction de nouvelles centrales nucléaires en Europe et de diminuer les subventions à ce domaine d’activité. Selon la ministre écologiste, le mythe de l’énergie bon marché grâce au parc nucléaire est en train de s’effondrer à la vue des coûts encore flous du stockage des déchets radioactifs. L’alliance, qui a été initiée par une région d’Autriche, verra officiellement le jour début mars à Bruxelles.