Presque toutes les plus grandes chanteuses ont eu droit à leur biopic musical : Édith Piaf, Dalida, Diana Ross, Tina Turner, et plus récemment Aretha Franklin avec le film Respect. Il était grand temps qu’on rende hommage à la plus québécoise des divas, à savoir nulle autre que Céline Dion. Librement inspiré de la vie de cette dernière, Aline retrace l’existence de l’artiste, de ses 5 à ses 55 ans. C’est au Québec dans les années 60 que l’héroïne naît et devient la benjamine d’une famille de 14 enfants. Ses parents, Sylvette et Anglomard Dieu, sont passionnés de musique, et les chansons bercent la petite Aline. Cette dernière développe une voix incroyable. C’est celle-ci qui finira par charmer le producteur de musique Guy-Claude. Pour lui, ce don doit être partagé avec le monde entier. Grâce, d’une part, au soutien inconditionnel de sa famille, et d’autre part, à l’aide et à l’amour de son mentor de vingt ans son aîné, Aline connaîtra un destin extraordinaire. À la fois devant et derrière la caméra, c’est Valérie Lemercier qui se glisse dans la peau de la chanteuse : elle a travaillé avec rigueur toutes les expressions et la pantomime si caractéristique (et souvent gentiment moquée) de Céline Dion.

Retrouvez Aline le 10 novembre au cinéma