Annegret Kramp-Karrenbauer © DR

50 jours : c’est le temps qu’il aura fallu à la sarroise Annegret Kramp-Karrenbauer après son élection à la tête du parti conservateur pour se hisser à la première place du classement des personnalités politiques allemandes.

L’année 2019 commence bien pour l’ancienne Ministre-Présidente de la Sarre, Annegret Kramp-Karrenbauer dite AKK. Encore inconnue de la plupart des Allemands il y a quelques mois, la nouvelle chef du parti conservateur de la CDU est désormais la personnalité politique la plus appréciée outre-rhin si l’on en croit le dernier sondage de l’institut Insa pour le magazine Focus. Selon ce sondage, AKK obtient une côte de popularité de 121 points et détrône ainsi l’actuelle chancelière Angela Merkel (119 points). La dernière marche du podium revient au chef du parti écologiste Robert Habeck avec 112 points. Les résultats de ce sondage confirment donc la dynamique favorable à AKK depuis son élection à la tête du parti en décembre. En effet, son manque de notoriété au-delà des frontières de la Sarre était l’un des arguments principaux de ses détracteurs en interne. Ce bon à la première place du classement prouve que la Sarroise a réussi désormais à se faire connaître auprès des électeurs sur le plan national comme une personnalité incontournable de l’échiquier politique. Elle se place ainsi en pole-position pour devenir la candidate naturelle de son parti aux prochaines élections. Cependant, Angela Merkel ayant annoncé aller jusqu’au bout de son mandat, il faudrait donc à AKK attendre 2021 pour se lancer dans la course à la chancellerie. Et d’ici là, le vent peut tourner comme ce fut le cas aux dernières élections pour Martin Schulz, le candidat malheureux du parti socio-démocrate, qui avait démarré sa campagne avec une dynamique très forte pour finir en fin de compte largement battu par Angela Merkel. Et si l’on en croit les élections intermédiaires ayant eu lieu cette année, la CDU est actuellement au plus bas. Il reste donc deux ans à AKK pour redresser la barre.