Le Musée départemental Georges de La Tour présente dans ses collections un vaste panorama de l’œuvre du peintre lorrain et de la peinture européenne du XVIIe au XXe siècle. Près de 200 œuvres sont réparties sur les 960 m² et les trois niveaux du musée. Celui-ci va s’enrichir cette année encore en recevant deux nouveaux tableaux du maître : Les Larmes de Saint Pierre qui est un dépôt privé et Saint Thomas à la pique prêté par le Ministère de la Culture dans le cadre du catalogue des Désirs. Au total, vous pourrez voir 4 oeuvres certifiées de la main de Georges de La Tour sur la quarantaine d’oeuvres connues et certifiées à ce jour. De plus, l’accrochage de La Découverte du corps de saint Alexis, prêté par le Palais des Ducs de Lorraine – Musée Lorrain, se prolonge. Une conférence lui sera consacrée le 14 mars.

Véritable métamorphose du musée, l’ARTelier de Georges guide le visiteur dès l’entrée à l’aide de la réalité virtuelle. Équipé d’un casque et de manettes, il plonge littéralement dans cinq œuvres de Georges de la Tour et apprend à manier pinceaux et couleurs : une innovation qui nous place au plus près du travail de l’artiste. En 2019, plusieurs temps forts, entre installations et spectacle vivant, mettront à l’honneur le travail autour du clair-obscur de l’artiste vicois. Ainsi, l’atelier « Le voyage des Mu », en partenariat avec l’exposition « Peindre la nuit » au Centre Pompidou-Metz, plongera les plus jeunes dans l’univers de ces étranges créatures imaginées par Alice Monvailler.

A partir du 9 février au Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille
Du mardi au dimanche de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
www.mosellepassion.fr