© Cap River

Créée par quatre pêcheurs passionnés, la société Cap River fabrique et commercialise des appâts naturels, haut de gamme, destinés à la pêche à la carpe. Début 2019, la PME passe la vitesse supérieure.

« L’entreprise se développe comme prévu. En début d’année prochaine, nous prendrons possession de nos nouveaux locaux de 2 000 m2, au sein de l’ancienne Patispain, à Bining, où nous installerons toute la chaine de production », explique Michel Rothe, l’un des 4 cofondateurs (avec Jonathan Rothe, Olivier Martzel et Xavier Martzel) de la société Cap River. L’entreprise qui pour l’heure, est abritée par la société Gaïa Trend, à Rohrbach-lès-Bitche, est positionnée sur un marché bien spécifique : celui de la pêche de la carpe. Plus précisément encore, Cap River fabrique et commercialise ce que l’on appelle des « bouillettes », autrement dit des appâts qui ont la forme de petites boules, de différents diamètres. « Rien que des appâts naturels fabriqués à partir de matières premières sélectionnées. Tous nos produits sont également tracés et confectionnés dans des conditions d’hygiène optimales. Nous avons fait le choix de miser sur des bouillettes haut de gamme », explique Michel Rothe. Pour l’heure, la gamme compte une demi-douzaine de produits aux saveurs carnées, fruitées, épicées et « crémeuses ». Début 2019, elle s’enrichira encore avec le lancement de nouveaux parfums, notamment une bouillette « banane-kiwi ». Si les ventes sont assurées via internet, Cap River développe également un réseau de distribution « physique ». Les carpistes devraient pouvoir s’approvisionner dans une dizaine de magasins spécialisés, notamment dans le Grand Est, dans les mois à venir. En matière de promotion et de marketing, l’entreprise a fait le choix de se concentrer sur les réseaux sociaux et internet. « Nos meilleurs ambassadeurs sont nos clients qui partagent volontiers des photos de leurs plus belles prises. Nous avons également signé des partenariats avec des carpistes connus des amateurs, comme le Mosellan Pierre Meyer, par exemple », précise Michel Rothe. Sur le site internet de Cap River (www.capriver.fr), des photos de carpes (photographiées, elles sont remises à l’eau avec d’infinies précautions !), des récits de sessions de pêche et des conseils techniques sont partagés.