© Gérard Legrand / Droits Réservés

Rendez-vous d’affaires incontournable à l’échelon du Grand Est, le Salon à l’Envers se tiendra le 18 octobre, à Thionville, en Moselle. Cette 23e édition qui bénéficie pleinement, cette année, du dynamisme de la Fédération Ré@gir, s’annonce d’ores et déjà comme un gros succès. 

Cela fait 23 ans cette année que le Salon à l’Envers, créée par le réseau d’entrepreneurs Entreprendre en Lorraine Nord (ELN) fait se rencontrer les donneurs d’ordres et les entreprises, à Thionville. À l’échelon lorrain dans les premiers temps mais au fil des ans, le rendez-vous a pris de l’ampleur pour rayonner aujourd’hui dans tout le Grand Est ainsi qu’au Luxembourg, en Belgique et en Sarre. Nul doute que la 23e édition programmée le 18 octobre prochain, s’inscrira dans la lignée des éditions précédentes qui ont attiré plus de 2000 participants, à chaque rendez-vous.Initialement lorrain, ce salon rayonne désormais sur tout le Grand Est et sur le Transfrontalier.Et pourrait même enregistrer un plus gros succès encore.

Avant même que le salon 2018 n’ouvre ses portes les indicateurs sont au vert. « Le parc des exposants, soit 165 entreprises, a fait le plein très tôt. Nous sommes même obligés de refuser du monde depuis plusieurs semaines. Autre information intéressante, près de 30 % des exposants seront présents au salon, pour la première fois et parmi eux, on compte plusieurs entreprises alsaciennes ainsi qu’un réseau d’affaire de l’Aube », explique Muriel Folny, secrétaire générale d’ELN.

Ce dynamisme s’explique notamment par un climat des affaires qui s’est amélioré et, dans une Région encore en construction, par les passerelles qui se multiplient entre les acteurs de l’économie présents dans les trois anciennes régions. Sur ce plan, le Salon à L’Envers bénéficie d’un sérieux atout avec la Fédération Ré@gir dont ELN est l’un des initiateurs. Un peu plus de 2 et ½ ans après sa création, la Fédération Ré@gir qui se positionne comme le réseau des réseaux d’affaires du Grand Est, est en effervescence.

« Les 13 réseaux fondateurs représentent plus de 4000 entreprises. Mais d’ores et déjà, au global, ce sont plus de trente réseaux du Grand Est qui ont manifesté leur intérêt de nous rejoindre, ce qui fera, à terme, plus de 10 000 entreprises sur le Grand Est, de la TPE à la PME jusqu’à la grande entreprise. L’ambition n’est pas de s’arrêter en si bon chemin puisque nous allons mettre à profit notre implantation stratégique pour rayonner à l’échelon transfrontalier.La qualité de son programme repose sur un subtil mélange de business, de culture et de sport.Des contacts sont bien avancés avec des réseaux de Sarre de Belgique et du Luxembourg », expliquait Jean-Pierre George, 1er président de la Fédération, mais également président d’ELN, lors de l’assemblée constitutive de la Fédération Ré@gir en mai dernier.

Dans un registre différent, l’engouement du monde de l’entreprise pour le Salon tient également à la qualité de son programme, chaque année, renouvelé, qui repose sur un subtil mélange de business, de culture et de sport. Pour cette 23ème édition, la thématique sportive sera le football, au féminin et au masculin, avec la présence de représentants du FC Metz et du Thionville FC. En ce qui concerne le volet « culture et art de vivre », l’apiculture sera à l’honneur. Enfin, pour le fil rouge, ELN a choisi de mettre en exergue les « Pépites du Territoire ». « Ces pépites feront même l’objet d’un évènement dans l’évènement puisque ces entreprises seront présentées et récompensées lors de la soirée d’ouverture du Salon à l’Envers qui se tiendra le 16 octobre au Théâtre de Thionville », précise Muriel Folny.

Compte tenu du succès rencontré lors de la précédente édition, deux opérations sont également reconduites. Primo, le Salon à l’Envers accueille à nouveau le plateau de la web TV de la Fédération Ré@gir pour une série de débats et de tables rondes qu’il sera possible de visionner, ensuite, sur le site web de la web TV : www.reagironline.tv. Secundo, ELN a choisi de reconduire le Salon à l’Envers de l’Emploi qui met en relation des demandeurs d’emploi et des entreprises qui recrutent. Là encore l’approche se veut innovante puisque ce sont les entreprises qui recrutent qui vont à la rencontre des candidats sélectionnées et non le contraire. Une inversion des rôles qui est l’une des clés du succès du Salon à L’Envers, le « rendez-vous des affaires sans rendez-vous ».

www.entreprendre-lorraine-nord.eu