Le 20 mars dernier, à l’occasion d’une conférence de presse, la Banque Publique d’Investissement (BPI France) de Lorraine, organisme de financement et de développement des entreprises, a présenté son bilan d’activité 2014 ainsi que les perspectives 2015 qui se dessinent. L’heure semble à l’optimisme concernant le territoire, qu’il soit régional ou grand régional.

BPI (© HMD)En présence de Jean-Pierre Masseret, en sa qualité de président du comité régional d’orientation de BPI France Lorraine et de Thierry Chapusot, président de directoire du groupe Welcoop qui accueillait la réunion dans ses locaux vandopériens, Didier Pichot, directeur régional de l’organisme, s’est félicité des résultats : « 2014 fut une année de croissance dans tous les métiers de BPI ». Or quand la BPI va, tout va, car son objectif premier est de soutenir par le biais de financements, d’aides à l’investissement et de soutien à l’innovation, les petites et moyennes entreprises, les start-up, les sociétés de taille intermédiaire. Évoquer l’activité d’un territoire par le point de vue de la BPI, c’est constater sa capacité à l’innovation et son attractivité économique. En d’autres termes, les leviers qu’elle met en place sur une année sont révélateurs de l’émulation entrepreneuriale. Or en 2014, quelque 3 283 entreprises lorraines (+12%) ont été soutenues, ce qui représente 569 millions de risques pris (+6%) par BPI france et un million d’euros de financements publics et privés levés. En clair : « 2014 est une année de regain économique » selon Didier Pichot qui prédit une année 2015 plus forte encore. « On observe un appel d’air intéressant : les coûts des crédits n’ont jamais été si bas et l’on constate un véritable essor de projets dans les domaines des matériaux et de la santé avec de nombreuses start-up ». Pas moins de 83 entreprises (+219%) ont été soutenues en 2014 pour 12 millions de risques, ce qui représente 34 millions de financement total. Jean-Pierre Masseret s’est lui dit « satisfait du partenariat BPI-Région [qui cadre] les stratégies liées aux enjeux du 21ème siècle ».