(©DR)

Alors que la Métropole du Grand Nancy a vu le jour, du côté de Metz, on s’agite. Dernier exemple en date avec la création de l’Association pour la promotion de la Métropole frontalière Metz-Thionville qui réunit une centaine d’acteurs de la société civile. Créée le 11 avril dernier, l’association, co-présidée par Fabrice Genter et Bernard Moreau, a pour ambition d’alimenter le débat, notamment avec les élus, afin de favoriser la création de la Métropole Metz-Thionville. Les arguments sont multiples. La métropole est un gage de performance en termes de proximité, elle donne accès à des financements (notamment européen), elle favorise l’attractivité, la qualité de l’offre de santé… Bref, c’est « tout bénef » a en croire l’association qui souligne également que Metz-Thionville répond en tout point aux exigences pour devenir une métropole, ce qui n’était pas le cas de Nancy.